L'Histoire

Logudoro Carni est né à Buddusò, dans la province de SASSARI, au début des années 90, sur le plateau ensoleillé surplombant les montagnes immaculées du nord de la Sardaigne, grâce à l'initiative de Pietro Addis. Mais ses racines se trouvent fermement dans les années 50, imprégnées d’un fort sentiment de participation et de partage, tout comme l’histoire de troupeaux, de bergeries et d’un monde de sacrifices et de poésie. Ce sont ces éléments qui ont amené la famille Addis, dirigée par la grand-mère et les oncles du directeur actuel Giovanni, à entreprendre l’ancien art de massacrer dans une pièce unique mais rentable, remplie de dons de la nature sacrifiés pour les grandes fêtes, en particulier de Toussaint, Noël et Pâques.
Et c’est avec ce riche bagage culturel de codes et de valeurs qui ont historiquement marqué et imprégné la civilisation sarde, qui en 1990, le fondateur Pietro Addis, avec sacrifice, a créé le Logudoro Carni au fil des ans.
Au début, une petite structure dotée d'une cellule unique permettait, grâce à la réglementation en vigueur, de traiter un maximum de 1000 agneaux par jour et d'offrir du travail à dix personnes qui travaillaient de tôt le matin jusqu'à tard le soir. Des mains expertes qui, grâce au compromis particulier entre finesse et rapidité, combinées à un travail manuel minutieux, ont pu emballer des agneaux spécialement pour le marché romain et napolitain, des vêtements des régions de Buddusò, Orgosolo, Sarule, Pattada, Ozieri et Olbia lui-même a accompagné l'abattoir, collaborant souvent avec les Addis durant le sentier de l'abattoir, constituant ainsi non seulement la colonne vertébrale de l'économie, mais aussi un véritable rituel.
En 1995, à la suite de l’adaptation aux nouvelles réglementations de la Communauté européenne, Logudoro Carni est devenue une entreprise modelée avec dévouement, brique par brique, dans un esprit d’harmonie et de tradition, de passé fier, de courage courageux mais surtout d’avenir; une perspective qui n'a jamais manqué dans la famille Addis qui, sous les conseils éclairés de M. Pietro, peut se vanter, au début des années 2000, de la transformation d'environ 50 000 agneaux par an.
Mais comme toutes les plus belles histoires, même celle de Logudoro Carni rencontre malheureusement le malheur: le 17 décembre 2010, John Addis, l'actuel propriétaire, dirige seul l'entreprise à la suite de la perte soudaine de son père après avoir travaillé côte à côte pendant des années. . Et c’est de cet événement important mais douloureux que puiseront la force et le courage nécessaires pour aller de l’avant, héritant des valeurs et de la persévérance du cher père. Le jeune Giovanni retrousse ses manches en se consacrant avec amour et passion à ce travail qui ennoblit pendant des générations toute la famille, s'engageant dans les années qui ont suivi l'expansion de l'entreprise, l'augmentation des équipements nécessaires pour fonctionner au rythme du temps, la réalisation de plus grandes cellules de réfrigération et de nouveaux stands, adaptant ainsi ce travail artisanal du passé aux nouvelles demandes du marché, sans jamais renier et nier l’importante histoire de la société. Grâce à sa débrouillardise, il est passé de 50 000 agneaux par an à 120 000 aujourd'hui, de 200 articles à l'heure à 400, avec un record de 4000 en un quart de travail. L’acquisition d’un nouvel abattoir en Sicile se poursuivra au cours de l’année 2018: Giovanni Addis sera à nouveau en mesure d’exporter l’expérience et les soins typiques qui ont toujours marqué son travail vers une augmentation remarquable de la production égale à cinquante. pourcentage de la production actuelle.
La famille Addis peut certes être fière de ces résultats, mais le rêve de Giovanni ne s’est pas arrêté et se poursuit au nom de la tradition et à la mémoire de sa famille bien-aimée qui a toujours fermement ancré les codes sacrés de la communauté agro-pastorale sarde, Selon l'anthropologue Bachisio Bandinu, l'héritage séculier dit que, depuis l'âge du nuraghi, a créé une culture, un symbole, une école de la vie, un mode de vie pratiquement disparu en Europe et qui perdure encore aujourd'hui en Sardaigne.

Seguici su

©2023 by LOGUDORO CARNI

  • Facebook - Grey Circle
  • LinkedIn - cerchio grigio